L’ENSGTI impliquée dans la réorganisation de l’UPPA

Dans le cadre de l’I-SITE*, l’UPPA (l’Université de Pau et des pays de l’Adour) va passer, à partir de janvier 2018 de 10 composantes (Unités de formations et de recherche, Écoles d’ingénieur et Instituts) à 3 collèges organisés en deux niveaux, Licence et Master Recherche.

L’ENSGTI (école d’ingénieur interne de l’UPPA) va intégrer le niveau Master du collège des Sciences et Technologies pour l’Énergie et l’Environnement (STEE). Ce collège regroupera toutes les composantes scientifiques de l’Université présentes sur le campus palois et sur celui de la Côte Basque.

La réorganisation programmée engendre un important travail de réflexion pour concevoir les modes de gouvernance et de fonctionnement particuliers, en lien avec le multi-site et les spécificités des entités qui composent ce collège.

L’ENSGTI fait partie de l’équipe projet mise en place par l’UPPA pour mener à bien cette réflexion. Sont ainsi impliqués le directeur, Jean-Michel RENEAUME, et la responsable administrative et financière de l’école, Odile DAUFRESNE (nommée rapporteur du groupe de travail sur le thème de l’administration du futur collège).

L’ENSGTI, au cœur des thématiques « énergie et environnement », de par les disciplines qu’elle enseigne ou ses axes de recherche via le LaTEP, se doit d’être un acteur fort du projet. Y participer activement lui permettra d’y maintenir et d’y valoriser son champ d’action.


*L’Université de Pau et des Pays de l’Adour (UPPA) a obtenu au printemps 2017 le label I-Site (Initiatives Science Innovation, Territoires, Économie) autour des thématiques « Énergie et Environnement » pour une période d’essai de 4 ans. Ce label, qui reconnait les établissements d’excellence et à fort potentiel, lui permet d’obtenir des ressources complémentaires pour accroître son rayonnement tant au niveau de la formation que de la recherche. Elle est ainsi amenée à assoir sa position d’acteur incontournable sur ces thématiques, y compris sur le plan international. Pour obtenir définitivement ce label, l’UPPA se doit de mettre en œuvre le projet présenté et retenu par le jury international I-Site, notamment en ce qui concerne sa réorganisation en collèges.