L’ENSGTI fortement impliquée dans le nouvel Institut Franco-Chinois « Chimie Shanghaï »

Le programme de formation « ECUST » (East China University of Science and Technology) de la Fédération Gay Lussac est désormais reconnu « initiative d’excellence » par le Ministère chinois de l’Eduction : il devient ainsi un Institut franco-chinois.

Pour la partie française, ce programme est dirigé par Jacques Mercadier, professeur à l’ENSGTI qui est affecté à mi-temps au nouvel institut. Le support logistique de l’opération est opéré par l’Ecole Nationale Supérieure de Chimie de Rennes.

L’enjeu est de former des cadres de haut niveau, trilingues et biculturels pouvant faciliter le développement en Chine de sociétés françaises et européennes mais, aussi, l’implantation en France de sociétés chinoises soucieuses de se développer internationalement.

La formation se déroule sur 6 ans : les 3 premières années ont lieu dans l’Université chinoise avec un enseignement scientifique conforme à celui des classes préparatoires intégrées de la Fédération Gay-Lussac et un apprentissage de la langue française. Pour les 3 années suivantes les étudiants ont le choix entre venir en France dans l’une des 20 écoles de la Fédération ou rester à Shanghai pour obtenir un master qui visera l’accréditation par la Commission des Titres d’Ingénieur

L’institut Franco-Chinois « Chimie Shanghaï » a accueilli 80 élèves de 18 provinces chinoises dont 30 filles pour sa première rentrée. Il sera officiellement inauguré le 11 janvier prochain.