L’ENSGTI partenaire de l’Institut Franco-Chinois « Chimie Pékin »

L’ENSGTI a rejoint le consortium français, partenaire de l’Institut Franco-Chinois (IFC) « Beijing Paris Curie Engineering School », encore appelé « Chimie Pékin ». Ce consortium regroupe, à ce jour, cinq écoles de la Fédération Gay Lussac (FGL) : l’ENSCP (Paris, coordinateur), l’ENSIACET (Toulouse), l’ENSCL (Lille), CPE Lyon et donc l’ENSGTI.

L’objectif est de former, « à la française », en partenariat avec la Beijing University of Chemical Technology (BUCT, Pékin), des ingénieurs en Chimie et Génie des Procédés.

La formation en 6 ans est hébergée par la BUCT, sur son campus de Changping. Les trois premières années sont construites suivant le modèle des Classes Préparatoires françaises, avec un enseignement intensif du Français. Six professeurs agrégés français interviendront dans ce cycle préparatoire : deux de physique, deux de chimie et deux de mathématiques.

Suivent trois années de cycle ingénieur, avec trois spécialités : Matériaux, Bio-chimie/Bio-ingénierie et Génie des Procédés. Au-delà de l’aspect ingénierie pédagogique, les écoles françaises seront tout particulièrement impliquées dans les enseignements de spécialité, du cycle ingénieur. Les enseignants-chercheurs des écoles françaises iront donc enseigner à Pékin.

La première promotion, qui compte 60 élèves, a été recrutée en septembre 2017. La première année du cycle ingénieur sera donc mise en place en septembre 2020. L’objectif est d’atteindre, à terme, des promotions de 80 élèves.

L’école est dirigée par un binôme de directeurs (un français et un chinois) et est administrée par un Conseil d’Administration franco-chinois paritaire où siègent, pour la partie française, des représentants des écoles d’ingénieur (dont l’ENSGTI), des représentants de grandes entreprises françaises implantées en Chine (Arkéma et Solvay) et un représentant de l’ambassade de France en Chine. Les deux premiers conseils d’administration ont eu lieu à Pékin (le 26 novembre 2018 et le 02 avril 2019). A l’occasion du deuxième conseil, J-M. RENEAUME, Directeur de l’ENSGTI, a pu rencontrer les élèves et les équipes pédagogiques sur place et visiter les installations. Le prochain conseil se tiendra à Paris, en octobre 2019.

Ce projet permettra des échanges variés entre les établissements. Un groupe de vingt à trente élèves français, issus des CPI FGL (Pau et Lyon) et du lycée Pierre-Gilles de Gennes (Paris), se rendra à Pékin fin octobre 2019 pour un séjour scientifique et culturel d’une dizaine de jours. Les jeunes chinois seront accueillis en France en février 2020. Une fois en place, le cycle ingénieur permettra des échanges d’élèves en mobilité de crédits. Ce projet vise également à établir des collaborations au niveau de la recherche.

C’est donc avec enthousiasme que l’ENSGTI voit se concrétiser le projet « Chimie Pékin », projet qui contribuera à l’internationalisation des formations ainsi qu’au rayonnement de l’école et de la Fédération Gay-Lussac !